« Plus que le cirque en lui-même, notre point de départ est une réflexion actuelle, sur l’homme et le rapport qu’il entretient à un environnement hostile. »

D’une familiarité artistique est née une complicité dans le travail entre Mathieu Bleton, Mosi Espinoza, Jonas Julliand, Karim Messaoudi et Cyril Pernot, il y a de cela dix ans. 
Leur pratique commune du cirque et plus particulièrement de l’acrobatie leur a permis de se rencontrer au sein de l’ENACR (Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois). Depuis ce temps ils ont enrichi leurs parcours de différentes expériences, d’interprètes ou d’auteurs.

« C’est l’envie commune de mettre en scène des actions simples dans des dispositifs mettant en jeu le corps humain, qui est à l’origine de notre démarche.
Des problématiques telles que tenir debout, prendre la parole, faire un geste libre, résister ou s’adapter (à une force physique extérieure) sont pour nous les vecteurs essentiels des forces qui sous-tendent de nombreuses questions existentielles.
C’est ainsi que nous avons développé l’acrobatie de situation, ce rapport direct et concret entre un environnement accidenté et la capacité de l’homme à s’y ajuster. En effet notre démarche consiste à mettre en jeu l’individu ainsi que le groupe face à un imprévisible réel, une situation à risque.

 

Nous cherchons à créer des pièces à travers lesquelles le mouvement n’apparaît pas comme un savoir-faire acquis mais telle une nécessité à traverser les choses. La qualité du mouvement que nous recherchons se mesure d’ailleurs à sa capacité à créer une percée dans le monde réel et questionner le spectateur. »